mardi 31 mai 2011

Christine Lagarde poursuivie par un homme d'affaires devant la Cour de justice

JUSTICE - Déjà visée par une enquête dans l'affaire Tapie, la ministre de l'Economie est cette fois mise en cause pour sa prise de position dans la vente d'une filiale de GDF Suez...

Après l'affaire Tapie, voilà peut-être une nouvelle épine dans le pied de Christine Lagarde. Un homme d'affaires français a demandé à la Cour de justice de la République d'enquêter sur le rôle de la ministre de l'Economie dans la vente par GDF Suez de 25% de sa filiale de transport de gaz GRT-Gaz à la Caisse des dépôts.
 La suite...

jeudi 26 mai 2011

Prison dorée

Imaginez dans un quartier de Manhattan de qualité et des plus cher de NY, un logement de 600 m2 avec 4 chambres et 5 SDB sur 3 étages meublé exclusivement en "Design" avec terrasse ensoleillée,  salle de projection privée etc.
Une demeure qui vaut 13 millions $ au loyer mensuel de 50 000$ soit 35 000€.
Vous nous dites c'est sûrement un milliardaire qui habite là, eh bien c'est pas loin.

C'est notre DSK qui coule des jour heureux dans sa prison dorée.
Et il aurait voulu être notre chef d'état? socialiste de surcroît.
On est dans la fiction, et dire qu'il était le chouchou de la gauche.
En tout cas, moi je ne suis pas surpris, je savais qu'il n'aurai pas ma voix.

...J'apprends juste que ses avocats aurait des éléments pouvant dé-crédibiliser le témoignage de l'employée de l'hotel. Ben voyons ils sont payés pour ça et on les croit capables de tout pour salir cette malheureuse alors que des analyses accablantes ont été annoncées concernant l'agression.
Non celui qui n'est plus et n'a jamais été crédible c'est lui l'ex directeur du FMI.

          

mercredi 25 mai 2011

TCHERNOBYL BIS REPETITA ?

La CRIIRAD publie ce jour la carte qui prouve que la France a été contaminée dès le 22 mars 2011 :
1/ les masses d’air contaminé par les rejets radioactifs de la centrale nucléaire deFUKUSHIMA DAIICHI sont arrivées 2 jours avant la date indiquée par l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) ;
2/ elles ont affecté les trois quarts de la France (et non pas le seul sommet du Puy-de-Dôme) ;
3/ l’activité de l’iode 131 particulaire était plus de 20 fois supérieure à celle annoncée pour le 24 mars.
Ni l’IRSN, ni les grands exploitants du nucléaire, ne pouvaient l’ignorer. Omission involontaire (mais invraisemblable) ou délibérée… mais dans quel but ?
La CRIIRAD a saisi ce jour, le Premier ministre et le président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire d’une demande d’enquête sur la chronologie des faits et les différents niveaux de responsabilités.
Plus d’information dans le PDF Ici.


CRIIRAD
Immeuble Le Cime
471 av. Victor Hugo - 26000 VALENCE
Tel : 04 75 41 82 50
Fax : 04 75 81 26 48Site web : http://www.criirad.org  

mardi 24 mai 2011

lundi 23 mai 2011

Selon "20 Minutes" Un coup rude pour la défense de DSK

ENQUÊTE - Les médias américains détaillent pourquoi la direction de l'hôtel a attendu une heure avant d'appeler la police...

Un coup rude pour la défense de DSK? Alors que l’enquête avance, les médias américains distillent au jour le jour de plus en plus de détails sur la matinée du 14 mai, au cours de laquelle Dominique Strauss-Kahn est accusé d’avoir violé une femme de chambre.
Après le New York Post qui assure que DSK aurait invité deux employées du Sofitel à venir boire du champagne dans sa suite, sans succès, c’est le site Internet The Daily Beast qui explique pourquoi l’hôtel a mis si longtemps à prévenir la police. Des révélations qui, si elles sont confirmées, pourraient mettre à mal la défense de Dominique Strauss-Kahn. Ses avocats insistent en effet sur les aspects étranges de la chronologie.

Témoins de la scène

Selon le site, après avoir fui la chambre de DSK, la femme de chambre se serait cachée dans un couloir, où un l’un de ses supérieurs l’aurait trouvé, visiblement traumatisée. Elle a raconté ce qui lui était arrivé, tout en répétant  qu’elle craignait de perdre son emploi. Elle a en effet expliqué qu'au départ, elle ne devait pas s'occuper de cet étage. Elle a en fait remplacé une de ses collègues. 
Selon des témoins de la scène, la femme de chambre aurait craché à plusieurs reprises par terre et sur les murs, expliquant que DSK l’aurait obligé à lui faire une fellation, en lui appuyant sur la tête. Selon le site Internet IWatch News, l'ex-patron du FMI l'aurait attrapé, après qu'elle s'est excusée d'être entrée dans la suite en croyant qu'il était absent. Il lui aurait touché les seins et l'aurait complimenté sur sa beauté avant de verrouiller la porte d'entrée, l'entraînant vers le fond de la suite.
S’il s’est passé une heure avant que les policiers ne soient prévenus, expliquent au Daily Beast, sous couvert d’anonymat, des employés du Sofitel, c’est simple: les responsables de l’hôtel ont tout d’abord cherché à calmer la femme de chambre, puis l’ont interrogée à quatre reprises pour savoir si ce qu’elle disait pouvait être vrai. Jugeant crédibles ses déclarations, ils sont ensuite décider d’appeler la police.

samedi 21 mai 2011

Mais où va-t'il chercher tout ça?

DSK est prêt à tout pour défendre son honneur de grand bourgeois.

1 million par ci, 5 millions par là, 200 000 $ par mois pour sa surveillance, les meilleurs avocats, et la somme qu'il est dépenserait pour soudoyer ou anéantir la plaignante. Vraiment, bien que je le connaissais, je crois que cette affaire aura au moins un point positif, celui de l'éliminer des primaires si ce n'est d'avoir convaincu les socialistes qu'ils se trompent en le portant aux nues.

Je souhaite que la justice triomphe et qu'il soit "MORT" (politiquement , bien sûr).


          

vendredi 20 mai 2011

Les Animaux malades de la peste


L'actualité du jour me fais penser à ceci

Un mal qui répand la terreur, 
Mal que le Ciel en sa fureur 
Inventa pour punir les crimes de la terre, 
La Peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom) 
Capable d'enrichir en un jour l'Achéron, 
Faisait aux animaux la guerre. 
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés : 
On n'en voyait point d'occupés 
A chercher le soutien d'une mourante vie ; 
Nul mets n'excitait leur envie ; 
Ni Loups ni Renards n'épiaient 
La douce et l'innocente proie. 
Les Tourterelles se fuyaient : 
Plus d'amour, partant plus de joie. 
Le Lion tint conseil, et dit : Mes chers amis, 
Je crois que le Ciel a permis 
Pour nos péchés cette infortune ; 
Que le plus coupable de nous 
Se sacrifie aux traits du céleste courroux, 
Peut-être il obtiendra la guérison commune. 
L'histoire nous apprend qu'en de tels accidents 
On fait de pareils dévouements : 
Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence 
L'état de notre conscience. 
Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons 
J'ai dévoré force moutons. 
Que m'avaient-ils fait ? Nulle offense : 
Même il m'est arrivé quelquefois de manger 
Le Berger. 
Je me dévouerai donc, s'il le faut ; mais je pense 
Qu'il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi : 
Car on doit souhaiter selon toute justice 
Que le plus coupable périsse. 
- Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ; 
Vos scrupules font voir trop de délicatesse ; 
Et bien, manger moutons, canaille, sotte espèce, 
Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur 
En les croquant beaucoup d'honneur. 
Et quant au Berger l'on peut dire 
Qu'il était digne de tous maux, 
Etant de ces gens-là qui sur les animaux 
Se font un chimérique empire. 
Ainsi dit le Renard, et flatteurs d'applaudir. 
On n'osa trop approfondir 
Du Tigre, ni de l'Ours, ni des autres puissances, 
Les moins pardonnables offenses. 
Tous les gens querelleurs, jusqu'aux simples mâtins, 
Au dire de chacun, étaient de petits saints. 
L'Ane vint à son tour et dit : J'ai souvenance 
Qu'en un pré de Moines passant, 
La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et je pense 
Quelque diable aussi me poussant, 
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue. 
Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net. 
A ces mots on cria haro sur le baudet. 
Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue 
Qu'il fallait dévouer ce maudit animal, 
Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal. 
Sa peccadille fut jugée un cas pendable. 
Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable ! 
Rien que la mort n'était capable 
D'expier son forfait : on le lui fit bien voir. 
Selon que vous serez puissant ou misérable, 
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. 



Jean de la Fontaine

lundi 16 mai 2011

Actualité Humour

Dominique -nique -nique s'en allait tout simplement,: Routier, pauvre et chantant. En tous chemins, en tous lieux,': Il ne parle que du Bon Dieu, ...



Je n'en espérais pas tant pour que la candidature de DSK capote  (sans jeu de mot)
Mais il faut reconnaître qu'il nous retire une "belle et pine du pied" si j'ose dire
Voici une petite illustration humoristique, mais tellement vraie et d'actualité:  diaporama

mercredi 11 mai 2011

LE 10 MAI 81 LA GAUCHE VOULAIT CHANGER LA VIE

ET « LA VIE » A CHANGE LA GAUCHE.

Trente ans après, la victoire du 10 mai 1981 suscite encore passions
et débats, d’autant qu’elle fut suivie d’une longue série de défaites et
de reniements.
Un programme d’abord, dans lequel peuvent se reconnaître
celles et ceux que la gauche est censée représenter : l'ensemble
des salariés qui ne vit ou ne survit qu’en vendant sa force de
travail. Car la question sociale est au cœur de l’identité de gauche et l’ignorer
revient à lui ôter son âme, seul un projet explicite de
transformation sociale mettra en adéquation la gauche et ses
électeurs. Loin des tractations politiciennes ou des accords de
couloir, ce projet demande à être bâti dans la clarté vis-à-vis des électeurs.
Chaque composante du rassemblement doit être respectée dans sa
diversité, l’hégémonisme doit être banni. Et s’il est vrai que le
maintien des alliances est souvent une entreprise difficile, tout
l’art de la politique est là – sa noblesse aussi.
La mobilisation est le carburant des grands changements. Qui
ne se souvient du 10 mai 1981 au soir? Mais pour que la
transformation sociale devienne effective, il faut que la
mobilisation populaire s’inscrive dans la durée, qu’elle donne vie
à un mouvement politique de masse pour se réapproprier l’Histoire.
Hélas, dès 1983, la gauche au gouvernement tourna le dos à son
programme, disloqua le rassemblement et renvoya le bon peuple à ses
distractions télévisuelles.
Ne croyez pas qu'il faille ignorer les réalités et en particulier les difficultés
objectives ou avivées par l’adversaire.
Les pas en arrière sont inévitables en politique, de même qu’il convient à
chaque étape d’évaluer au mieux ses marges de manœuvre. Mais la
« parenthèse » ouverte en 1983 afin de tenir compte des « contraintes
extérieures » et jamais refermée depuis. Elle a hélas fourni la justification
à un complet reniement.
A un an de l’élection présidentielle de 2012, les conditions d’une éventuelle
renaissance de la gauche. Renaissance et non victoire, car faute de
rassemblement et de mobilisation autour d’un programme, remporter
l’élection ne serait qu’un succès éphémère et en tout cas en trompe l’œil.
La crise provoquée par la folie financière et un quinquennat de régression
sarkozyste appellent pourtant un changement de cap que seule une gauche
renouant avec ses principes et sa morale peut imprimer. Tel est l’enjeu des
12 mois qui s’ouvrent devant nous.

L’ISLANDE (RE)DIT NON A LA FINANCE.

Les citoyens ne doivent pas payer pour la folie
des banquiers. C’est ce qu’ont exprimé avec
force les électeurs islandais le 10 avril dernier.
Ce jour-là, pour la seconde fois, le gouvernement
soumettait à référendum la question
cruciale : acceptez-vous de rembourser les
dépôts de particuliers britanniques et
néerlandais à la banque privée Icesave ? Et,
pour la seconde fois, les habitants de l’île
ravagée par la crise ouverte en 2008 répondaient
« non » — à 60 % des votants, contre
93 % lors de la première consultation, en
mars 2010. L’issue du scrutin prend une coloration
particulière au moment où, sous la
pression des spéculateurs, de la Commission
européenne et du Fonds monétaire international
(FMI), les gouvernements du Vieux
Continent imposent des politiques d’austérité
pour lesquelles ils n’ont pas été élus.

BOYCOTTONS LIPTON !

La société Unilever qui fabrique les thés et
tisanes "Lipton" et "L’Éléphant" ferme son
usine à Aubagne pour l'installer en Roumanie.
Elle s'oppose à une reprise par les salariés
français, et licencie tous les travailleurs uniquement
pour augmenter ses bénéfices.
L'usine était parfaitement rentable, mais les
actionnaires veulent gagner plus d'argent en
délocalisant... Alors soyons logiques, et
boycottons leurs produits : qu'ils aillent
chercher des clients en Roumanie ! Faites
suivre ce message si vous adhérez à son contenu
et agissez en conséquence. Indignezvous !

mercredi 4 mai 2011

Fukushima - Hiroshima : Un carnet de route dans un Japon qui doute


Fukushima - Hiroshima : Un carnet de route dans un Japon qui doute


Les médias ont quitté le Japon, mais la catastrophe nucléaire
continue à Fukushima.

Au moins aussi importants qu’à Tchernobyl, les rejets massifs
de radioactivité se poursuivent. Il faudra au moins neuf mois
pour reprendre le contrôle de la situation.

En vérité nul n’en sait rien, et certainement pas TEPCO, la
puissante compagnie propriétaire de la centrale qui n’a cessé
de mentir, tout comme le gouvernement et les grands médias
japonais.

D’où, à la fois, une crise de confiance et une prise de conscience
qui dépasse le cercle des antinucléaires.

Indignation passagère ou profond bouleversement ? Derrière
le paravent exotique, les Japonais sont, tout comme nous, face
à un choix de civilisation.



Lire la suite ici.

lundi 2 mai 2011

Ils ont vaincu Satan

Moi je crois qu'on veut nous intoxiquer, les Américains nous prennent pour des billes.
A première vue c'est bien, c'est une bonne nouvelle mais j'ai du mal à croire à cette mascarade:
Pourquoi aucune photo de Ben Laden mort ne circule, alors que les Américains n'avaient pas hésité à diffuser les vidéos de la pendaison de Sadam Hussein ?
Tué, enlevé, immergé. On voudrait nous le cacher qu'on ne s'y prendrait pas mieux.
J'ai vraiment beaucoup de mal à croire à cette fin soudaine et surprenante.
De plus on a entretenu sa survivance depuis 10 ans par des communiqués de sa part tout à fait contestables.
Pourquoi maintenant et pourquoi de cette façon?
Coup de pub pour la campagne d'Obama? Ou autre chose qu'on ne veut pas nous dire?
Enfin les Américains sont heureux... il ne leur faut pas grand chose à ces gamins qui gobent tout du moment que ça les flatte.
Est-ce que ça va freiner le terrorisme?